==>
Déscriptions des vents de l'Adriatique

"La Bura", le vent du nord-est
Bura, un vent assez imprévu qui souffle du continent vers la mer (vent offshore) par intervalles est relativement froid et sec, atteint une force modérée et dure quelques heures. C'est le vent qui épure et purifie l'atmosphère ce qui rend la visibilité parfaite et un temps ensoleillé et clair.

Le vent la bura est en principe un vent typique d'hiver, mais il est présent durant toute l'année, la plupart du temps le matin et atteint une vitesse moyenne de 11 m/s. Venant des pentes alpines et se dirigant vers la mer, il apparaît en général en provenance du nord-est, c'est-à-dire des directions nord-nord-est, nord-est et est-nord-est. En haute mer, ce vent devient très souvent un vent de nord-est.

Une des caractéristiques de ce vent est son côté "capricieux", c'est-à-dire des rafales par intervalles, assez impulsif lorsqu'il s'installe et inattendu, ses rafales sont souvent accompagnées de sifflements qui varie avec un vent soit faible, modéré ou très fort en l'espace d'une ou quelques minutes.

Le vent bura apparaît en été en général dans l'Adriatique du nord là ou les montagnes sont plus resserrées (aux abords du massif des Velebit). Son arrivée peut être prévue gràce à la chappe brumeuse qui recouvre la cîme de Velebit ou de Biokovo avant que ce vent s'installe. Les vagues créées par ce vent sont brèves, s'éloignent rapidement de la côte, des cimes brisées deviennent des crêtes d'écume de mer et des coups de vent forts peuvent parfois élever des gouttes d'eau en l'air en créant "une fine bruine marine".

Quand on parle du vent bura, voilà quelques conseils pratiques : si pendant votre navigation à la voile près des côtes des îles tournés vers le continent, vous arrivez dans les zones sans maquis, soyez sûr qu'ici le vent est fort. Si vous naviguez par un vent de type bura, des poussées d'adrénaline ne vous manqueront pas car c'est un grand défi qui exige la précaution dans les préparations du bateau ainsi que de l'équipage. En évitant de naviguer à la voile près des endroits à l'abri des vents (vents tournants), préparez-vous aux manoeuvres possibles, soyez patients car la combinaison des voiles sera probablement échangée plusieurs fois. N'oubliez pas que votre sécurité est primordiale. naviguer à la voile avec de petites embarcations dans ces conditions est recommandé seulement aux navigateurs professionnels.


"Le Jugo", le vent du sud
Le vent du sud (jugo) apparaît en provenance de sud-ouest, c'est un vent d'une vitesse modérée qui souffle de la mer vers le continent, le long du bord, dans les directions de est-sud-est, sud-est et sud-sud-est. En principe, on peut dire que vous allez le rencontrer plutôt au sud de l'Adriatique qu'au nord et comme c'est un vent qui appartient au groupe des vents du printemps ou de l'automne accompagnés de pluies et d'une atmosphère humide, son apparition en été n'est pas fréquente. Bien qu'il souffle quelque fois, vous pouvez le reconnaître d'après ces caractéristiques : il souffle sans interruptions avec un renforcement significatif créant de belles et longues vagues sans rumeurs et mousses. Seulement quand le vent est vraiment fort, des vagues battent sur le littoral en se retirant vers la haute mer avec un sifflement.

Avec ses vagues unies, son souffle de force et de direction constante, le vent jugo offre une expérience exceptionnelle offrant une navigation dynamique avec des voiles gonflées d'un vent constant ce qui permet à toute embarcation à la voile de naviguer assez vite, avec quelques bons surfs à la clé!


"Le Maestral"
Le vent Maestral est typiquement un vent d'été qui souffle en provenance de nord-ouest et est un des vents qui apparaît quand le temps est beau et stable (vent local de caractère thermique). Après le calme plat matinal pendant l'été, son souffle très agréable commence en principe vers midi et dure avec un renforcement jusqu'au coucher du soleil. Il peut atteindre la vitesse de 5 a 6 noeuds et les régions où il apparaît la plupart du temps sont Zadar et le canal de Korcula (un effet "venturi" ou accélération de ce vent y est souvent ressentie dans ces zones où il peut parfois même atteindre 5 à 6 Beaufort).

C'est le vent idéal pour une navigation à la voile agréable et relâchée car sa force est constante, sa nature est sans surprise et calme. Alors que les vents bura et jugo offrent chacun de leurs côtés l'adrénaline et le défi, le vent maestral garantit un pur plaisir de telle manière que vous puissiez naviguer sans aucune angoisse. Avec le coucher du soleil se créent les conditions nécessaires pour un nouvel éveil du vent maestral, la brise douce et nocturne commence a souffler du continent dès le coucher du soleil à la vitesse de 3 noeuds. Avec le lever du soleil commence le temps du calme plat qui sera encore une fois remplacé vers midi par le très rafraîchissant maestral.

La mer Adriatique n'est en général pas une mer dangereuse ou capricieuse, les meilleures conditions commencent à partir de la deuxième partie de juin et durent jusqu'à la mi-octobre. C'est la période parfaite pour ceux qui n'ont pas beaucoup d'expérience et les adeptes de la plaisance.

*Les autres types de vents rencontrés dans l'Adriatique sont: Le "Libeccio" (ou Lebic) du sud-ouest, la "Levantera" (ou Levanat) d'est et la "Tramontana" (ou Tremontana) du nord. (concernant les directions des autres vents de l'adriatique, veuillez-vous référer à la rose des vents du "plan de situation").

En vous souhaitant, bon vent et bonne navigation à tous!